De l’importance du cocktail

Partage l'article :
Partager sur whatsapp
WhatsApp
Partager sur linkedin
LinkedIn
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur facebook
Facebook
Partager sur telegram
Telegram
Partager sur email
Email

Alors que nous vivons tous une semaine intense de partiels (hormis les L1 mais le retour des pseudovacances de Noël leur sera aussi cruel!), l’équipe d’Alter Paris XII souhaite vous encourager et vous donner le sourire (un petit peu beaucoup) pour affronter vaillamment ces dures épreuves.

Ce texte ne nous vient pas du froid, ni de loin, ni d’Alain. C’est une plume magnifique de la Faculté de Droit que nous souhaitons vous faire découvrir. Il nous propose le plus imbuvable des cocktails dont les étudiants en Droit s’abreuvent tous les jours.  Rédigé en fin de semestre, vous pouvez aussi vous délecter de ses nombreuses satires sur son blog : http://murray24.over-blog.fr/

Bonne lecture et bon courage à tous!

****** De l’importance du Cocktail ******

Affiche film Cocktail - Tom Cruise

Le mois de novembre, le froid s’installe doucement mais sûrement et la rentrée paraît déjà loin (aussi loin que les prochaines vacances), tout le monde a déjà pris ses petites habitudes et chacun cherche à jongler entre le travail et ce mythe que l’on appelle une vie sociale. Alors parfois on ne peut toucher ce mythe que du bout des doigts, le vendredi et le samedi soir. Et pour beaucoup, cela passe par une bonne boisson alcoolisée.

Voici donc la recette du « 1er semestre », un cocktail puissant et difficile à boire (je rappelle que l’abus d’étude est dangereux pour la santé).

Dans un grand verre, limite une chope, versez :

  • 2 à trois dissertations, cas pratique, commentaires d’arrêt ou d’article par semaine.
  • Un chargé de TD imbuvable.
  • De « délicieux » repas de cantine.
  • Un chauffage coupé fin septembre et remis vers février.
  • Des dizaines de fiches d’arrêts.
  • 1 cours à 8h annulé à la dernière minute (vous pouvez doubler ou tripler la dose suivant l’envie).
  • 1 journée avec départ de nuit pour 8h00 et retour de nuit à 19h00.
  • 1 interrogation à l’oral sur le seul arrêt non compris de la fiche.
  • 80 centimes en main pour une canette en valant 90.
  • Un secrétariat ouvert (ingrédient difficile à trouver ce qui explique le prix du cocktail).
  • Des galops d’essai rendus deux jours avant l’examen final.

Conseil du chef : pour ceux qui veulent plus d’acidité dans la recette, vous pouvez rajouter quelques arrêts de droit administratif mais ne forcez pas trop sur la dose tout de même.

 

Une nouvelle fois, je précise que ce cocktail n’est pas à la portée de tous, certains ne devront pas avoir peur de le boire en deux fois. Pour ceux qui aiment le « 1er semestre » et trouvent que la soirée est loin d’être finie, le « 2nd semestre » devrait vous aider à finir la soirée dans un état second, n’oubliez pas de choisir avant un capitaine de soirée.

Partager sur whatsapp
Partager sur telegram
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur facebook

3 réponses

Laisser un commentaire

Partager sur whatsapp
Partager sur twitter
Partager sur telegram
Partager sur linkedin
Partager sur facebook